Posted tagged ‘airelibre.tv’

La belle visite belge

11/12/2013

Pas beaucoup de critiques ces derniers temps, je le sais. Il y a des mois comme ça! Et puis, avec Noël en librairie, ça ne va pas s’arranger. Pas que je ne vous aime pas, mais le soir, c’est plutôt canapé-odeur de sapin-Sherlock Holmes à la télé.

Et puis je travaille pour le polar pendant ce temps-là aussi. Comme je l’avais annoncé il y a quelques semaines, nous avons profité de la visite d’un auteur belge au Salon du livre de Montréal pour l’inviter à la librairie. Paul Colize nous dit tout ou presque de ses romans. Si vous ne connaissez pas encore, regardez et précipitez-vous, Back up et Un long moment de silence auront été deux de mes belles découvertes de l’année!

Ellory rien que pour moi … et pour vous aussi

22/11/2013

C’est le Salon du livre de Montréal en ce moment et vous pourrez y rencontrer de nombreux auteurs, dont R. J. Ellory. Pour ceux qui ne sont pas dans le coin et qui voudraient quand même l’entendre, voilà une entrevue qui a été réalisée au printemps lors de son précédent passage au Québec en collaboration avec Airelibre.tv et qui vient d’être mise en ligne. Pour ceux qui iront au salon, vous pouvez regarder quand même, ça me fera bien plaisir. Il y parle cinéma, cuisine et même ballet, si, si.

Mes entrevues aux Printemps meurtriers, tome 6

25/07/2013

Et voilà ma dernière entrevue des Printemps meurtriers 2013! J’espère pouvoir vous en offrir de nouvelles l’an prochain. Poser des questions à des écrivains que j’ai pendant quelques instants juste pour moi est très agréable; et au-delà de transmettre leurs mots, je prends beaucoup de plaisir à les écouter moi-même.

En attendant 2014, voici l’occasion pour ceux qui ne le connaissent pas encore de découvrir Jean Lemieux. Cet auteur n’a pas peur de changer de style puisqu’il écrit autant pour les enfants que pour les adultes. En polar, il nous a offert plusieurs enquêtes mettant en scène son héros André Surprenant, toutes publiées à La Courte Échelle. Dans les premiers romans, il nous embarquait dans les Îles-de-la-Madeleine, en créant une atmosphère dans laquelle on sentait les odeurs d’embruns; j’avais beaucoup aimé On finit toujours par payer et Le mort du chemin des Arsène. Son dernier, L’homme du jeudi, voyait le policier déménager à Québec. Vous pourrez en savoir un peu plus sur son site internet.

J’ai profité de sa présence à Knowlton pour l’interroger sur son lien avec les îles et ses projets d’écriture. Comme les autres, il m’a donné beaucoup plus que je n’aurais osé demander. Ils sont donc généreux ces auteurs de polar!

Comme je le mentionne à chaque fois, j’ai fait ces entrevues en collaboration avec mes collègues d’Airelibre.tv, une web télé culturelle. N’hésitez pas à aller voir sur leur site, vous y trouverez les entretiens que j’avais faits l’an dernier aux Printemps ainsi que de nombreuses autres émissions!

Mes entrevues aux Printemps meurtriers, tome 5

16/07/2013

On continue les Printemps meurtriers avec, cette fois-ci, un des invités étrangers. Jacques Saussey a publié trois romans aux éditions des Nouveaux Auteurs. Le dernier, Colère Noire, avait été une très agréable surprise pour moi, j’en parlais ici. Il a eu, comme les autres auteurs que j’ai rencontrés, la gentillesse de répondre à mes quelques questions entre deux tables rondes et après quelques signatures.

On espère le revoir bientôt au Québec, ce qui ne devrait pas être difficile puisqu’il aime beaucoup la province qu’il commence à bien connaître. Son deuxième roman se passait d’ailleurs en partie par chez nous. Si vous avez envie de mieux le découvrir, vous pouvez visiter son blogue où vous retrouverez des informations ainsi que ses lectures. Vous pourrez constater qu’il est parti de Knowlton les valises pleines de livres d’ici!

Comme je le mentionne à chaque fois, j’ai fait ses entrevues en collaboration avec mes collègues d’Airelibre.tv, une web télé culturelle. N’hésitez pas à aller voir sur leur site, vous y trouverez les entretiens que j’avais faits l’an dernier aux Printemps ainsi que de nombreuses autres émissions!

Mes entrevues aux Printemps meurtriers, tome 4

09/07/2013

On reste chez les Québécois pour cette quatrième entrevue. Richard Ste-Marie s’est fait connaître avec son titre L’inaveu publié aux éditions Alire. Il a reçu pour ce roman le prix Coup de coeur de Saint-Pacôme l’an dernier et il était finaliste au prix Arthur-Ellis en 2013.

Son livre Un ménage rouge est paru il y a quelques mois, toujours chez Alire. Il s’agit en fait d’une réécriture d’un texte publié quelques années auparavant. J’en avais fait la critique ici. Vous pouvez également lire ses nouvelles dans la revue Alibis à laquelle il participe régulièrement.

Il nous dit cela et bien d’autres choses dans l’entretien qui suit. Merci à lui qui a accepté très gentiment d’être mon cobaye dans le maniement des micros-cravates et des divers branchements d’une machine qui m’intimidait encore un peu.

Comme je le mentionne à chaque fois, j’ai fait ses entrevues en collaboration avec mes collègues d’Airelibre.tv, une web télé culturelle. N’hésitez pas à aller voir sur leur site, vous y trouverez les entretiens que j’avais faits l’an dernier aux Printemps ainsi que de nombreuses autres émissions!

Mes entrevues aux Printemps meurtriers, tome 3

04/07/2013

Retour aux auteurs québécois avec Mario Bolduc. Auteur de plusieurs romans, il a créé entres autres le personnage de Max O’Brien, voleur plus que sympathique. J’avais découvert ce personnage et son auteur avec la troisième enquête, La nuit des albinos, qui avait été une excellente surprise et dont j’avais fait la critique dans le numéro de l’automne dernier de la revue Alibis. Le texte est en ligne ici. Il vient d’ailleurs de recevoir le prix Arthur-Ellis pour ce livre.

À Knowlton, il m’a expliqué pourquoi il avait choisi un escroc pour héros et ce qui lui avait donné envie de parler de l’Afrique et plus particulièrement des albinos.

Comme je le mentionne à chaque fois, j’ai fait ses entrevues en collaboration avec mes collègues d’Airelibre.tv, une web télé culturelle. N’hésitez pas à aller voir sur leur site, vous y trouverez les entretiens que j’avais faits l’an dernier aux Printemps ainsi que de nombreuses autres émissions!

Mes entrevues aux Printemps meurtriers, tome 2

29/06/2013

Pour cette deuxième entrevue, place à l’une des invités européens présents pour l’occasion. Karine Giébel a déjà un certain nombre de romans à son actif, la plupart publiés chez Fleuve noir. Son dernier, Purgatoire des innocents, est arrivé il y a quelques semaines en librairie. Elle aime nous placer dans la position de la victime et instiller la peur page après page!

Comme tous les autres auteurs, elle a accepté très gentiment de répondre à mes questions et de nous en dire un peu plus sur ses romans et son rapport au polar.

Je rappelle que j’ai fait ses entrevues en collaboration avec mes collègues d’Airelibre.tv, une web télé culturelle. N’hésitez pas à aller voir sur leur site, vous y trouverez les entretiens que j’avais faits l’an dernier aux Printemps ainsi que de nombreuses autres émissions!

Mes entrevues aux Printemps Meurtriers, tome 1

22/06/2013

Les Printemps meurtriers de Knowlton sont terminés depuis un mois déjà, mais il nous reste les bons souvenirs. Certains des miens ont même été enregistrés. J’ai eu le plaisir de pouvoir poser quelques questions à six auteurs invités pour l’occasion et je vais vous présenter ses rencontres sur les prochaines semaines.

J’ai fait ses entrevues en collaboration avec mes collègues d’Airelibre.tv, une web télé culturelle. N’hésitez pas à aller voir sur leur site, vous y trouverez les entretiens que j’avais faits l’an dernier aux Printemps ainsi que de nombreuses autres émissions!

À tout seigneur, tout honneur, Johanne Seymour aura la parole la première! Il faut quand même souligner qu’il n’y aurait pas de Printemps Meurtriers sans elle, puisqu’elle est la fondatrice de ce très chouette festival. Mais c’est plutôt l’auteure que j’avais envie d’interroger. Elle nous parle donc de son rapport à l’écriture et au polar, de son héroïne Kate McDougall, mais également de ce qui l’a poussé à réaliser cette folle entreprise de réunir chaque année des auteurs de polars dans la petite ville de Knowlton. Elle a été d’une grande générosité dans ses réponses et je l’en remercie.

Quelques questions et six auteurs

17/06/2012

Bon, je sais, je ne parle pas beaucoup de mes lectures et mai n’est plus hier. Promis, c’est mon dernier post Knowlton et en plus, c’est pour laisser la parole à six auteurs. J’ai eu la chance lors du festival de pouvoir poser des questions à des invités pour Airelibre.tv, une web télé culturelle québécoise. Mon idée: poser les mêmes questions histoire de voir si les réactions seraient différentes. Martin Winckler, André Jacques, Laurent Chabin, Martin Michaud, Jacques Côté et R.J. Ellory ont bien voulu se prêter au jeu.

Le dernier sera le premier puisque j’ai posé mes questions à R.J. Ellory lors de la soirée de remise du prix Tenebris avec un verre de champagne et quelques petits fours. Les autres entrevues se sont faites devant le théâtre de Knowlton sous un soleil splendide. La parole aux auteurs.

Trois livres importants pour moi? Seulement trois?

21/03/2012

Bon allez, je vais encore parler de moi! Mais ce n’est pas (seulement) parce que j’ai un ego démesuré, mais surtout pour parler de livres, encore, et présenter un nouveau site culturel.

En ces temps de disette pour les émissions littéraires (et culturelles en général), ma collègue Anne-Pascale a décidé de se lancer quand même et on apprécie. Elle anime Identité littéraire que vous trouverez sur le site airelibre.tv avec d’autres vidéos sur le théâtre, la littérature ou encore la philosophie.

Le concept d‘Identité Littéraire: « Chaque lecteur à son propre parcours littéraire. Certaines lectures sont plus significatives que d’autres. Elles ont ponctué une étape de notre vie, nous ont révoltées ou complètement transportées. Chaque invité se dévoile le temps de trois livres. »

Mission pour l’invité: n’en choisir que trois dans la multitude de titres qui lui vient à l’esprit.

Je trouve l’exercice intéressant et, si fait honnêtement et sans prétention, assez révélateur du lecteur que nous sommes. J’ai donc accepté. Lorsqu’elle m’en a parlé, certains livres me sont venus spontanément à l’esprit. Puis le doute est apparu. Pourquoi lui et pas lui? Est-ce le meilleur choix? Que vais-je en dire? Après une réflexion de plusieurs jours, je suis bien sûr retournée vers mes trois choix initiaux. Comme quoi, on devrait se fier à son instinct, ça éviterait de se prendre la tête trop longtemps et on pourrait passer à autre chose.

Vous vous en doutez, mes choix ressemblent à ce blog, ce sont des polars ou ils sont très noirs. Ils sont aussi liés à des rencontres personnelles qui ont fait de moi, je crois, la lectrice que je suis aujourd’hui.

Et comme je reste très cohérente, je me rends compte à l’instant qu’ils se trouvaient déjà dans mes 10 livres présentés sur le blog de la librairie Monet. Quand je vous dis qu’ils m’ont marquée!

Cela m’aura en plus permis de les relire pour me rafraichir la mémoire. J’étais donc deux fois plus certaine de vouloir les présenter comme trois des livres importants qui ont marqué ma vie de lectrice.

Mais alors, qui, mais qui?

James Ellroy bien sûr et son Dahlia noir. J’ai encore le souvenir de ces nuits blanches!

Paco Ignacio Taibo II avec Jours de combat, premier roman où l’on rencontre l’inimitable Hector Belascoran Shayne.

David Vann pour son deuxième roman Désolations. L’entrevue avec l’auteur n’y est pas pour rien bien sûr.

Pourquoi ces trois-là? Je plagie Radio Canada, Écoutez pour voir. Et restez à l’affut d’Identité Littéraire, les invités y sont tous intéressants et j’ai cru entendre à travers les branches qu’il y aurait d’autres voix blogueuses reconnaissables.