Daniel et Lisa de retour !

Jacques Saussey nous a fait un cadeau spécial Québec. Son petit dernier, Ne prononcez jamais leur nom, était normalement prévu pour début 2017. Sauf que l’auteur, qui visite régulièrement la Belle Province, avait très envie de participer au Salon du livre de Montréal. Il a donc organisé avec son éditeur la sortie en avance de son roman juste pour nous. Ce qui a permis aux lecteurs d’ici de retrouver Lisa Heslin et Daniel Magne plus vite que prévu.

ne-prononcez-jamais-leurs-nomsDans La pieuvre, leur relation de couple en avait pris un coup et Lisa était partie se mettre au vert très loin de Paris. Au début de ce nouvel opus, elle est toujours dans le chalet légué par son père en Suisse, essayant de faire le vide. Daniel a lui aussi quitté la capitale, il a préféré s’exiler à Hendaye, au Pays basque. Il noie ses remords et sa culpabilité dans l’alcool, se mettant à dos son nouveau chef.

Un jour, alors qu’il est à la terrasse d’un café, une énorme explosion survient de la gare toute proche. Ses réflexes policiers reprennent le dessus et il est le premier sur les lieux. Il se retrouvera face à un danger plus périlleux qu’il ne le pensait.

Je n’en dirai pas plus, je ne veux pas gâcher des surprises. Mais laissez-moi vous assurer qu’il y a du suspense, que Daniel a quelques soucis et que bien sûr Lisa ne pourra pas rester très longtemps éloignée de l’homme qu’elle aime et d’un métier dans lequel elle excelle!

Dans Ne prononcez jamais leur nom, Jacques Saussey s’attaque à un sujet difficile, celui du terrorisme. Il faut dire que quelques semaines après qu’il a commencé à écrire, la France a été traumatisée par les attentats de novembre. Je trouve que c’est un thème qui peut être périlleux. Après tout, facile de tomber dans le manichéisme et de ne montrer que des gentils policiers qui jamais ne franchissent la ligne entre le bien et le mal. Écueil que réussit à éviter l’auteur, tout en choisissant un motif d’attentat qui empêche également de trop grandes discussions. On n’est pas dans du roman noir ou politique, mais bien dans un polar d’action et c’est là le plaisir. Cela permet toutefois d’envisager notre propre réaction à ces événements qui peuvent être marquants.

Jacques Saussey est un des auteurs français de thriller qui montent et je comprends pourquoi. L’intrigue prenante tient le lecteur en haleine, on retrouve des personnages qu’on connaît et qu’on a envie de suivre, même si je leur souhaiterais plutôt un peu de paix bienvenue.

Vous voulez de l’efficace ? N’hésitez pas, Daniel Heslin et Lisa Magne sont au rendez-vous !

Jacques Saussey, Ne prononcez jamais leur nom, Éditions du Toucan, 2016

Publicités
Explore posts in the same categories: Polar

Étiquettes : , ,

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :