Attention, bibliothèques dangereuses

L’an dernier, on avait décidé de ne plus vraiment fréquenter les librairies, elles devenaient bien trop funestes. Vous vous étiez réfugiés dans les bibliothèques ? Mauvaise idée, vous n’y êtes pas plus à l’abri d’un crime, comme vous pourrez le voir dans le nouveau recueil publié aux Éditions Druide, Crimes à la bibliothèque.

crime-biblioEncore une fois, Richard Migneault a réussi son pari : réunir des nouvelles aussi variées sous une seule couverture pour faire rencontrer aux lecteurs des facettes du polar d’ici. Il a contacté 17 auteurs différents du premier volume, Crimes à la librairie, leur a donné la contrainte du lieu et voilà !

Vous retrouverez dans ce livre des noms que vous connaissez probablement déjà et d’autres que vous aurez beaucoup de plaisir à découvrir. Anna Raymonde Gazaille signe un texte très fort, intitulé Guerrière, à la limite du roman policier, mais qui nous amène au-delà de nos frontières dans une histoire universelle. François Lévesque, avec Combustion lente, s’intéresse à un problème plus proche, celui de l’intimidation, et il le fait avec beaucoup de talent. Elles sont probablement mes deux nouvelles préférées, mais d’autres ne sont pas loin derrière. Laurent Chabin donne au recueil la touche d’humour noir qu’il manie si bien, attention, La littérature est un plat qui se mange froid. Maxime Houde a décidé de s’essayer au western avec un cowboy vengeur, cela marche pour moi. Vous ne regarderez plus les usagers de la Grande Bibliothèque de la même manière après avoir lu la nouvelle d’André Marois et Martin Winckler nous offre un crime dans une pièce close tout en nous permettant de renouer avec Boris Vian. Jacqueline Landry, quant à elle, installe une ambiance mystérieuse; ne croyez pas tout ce que vous voyez et obéissez aux bibliothécaires. Et puis il y a les autres aussi : Hervé Gagnon qui nous amène en Enfer, cette partie des bibliothèques où l’on retrouve les ouvrages licencieux ou dangereux ; François Barcelo, fidèle à lui-même, haït, cette fois-ci, les livres. Jean Lemieux revient avec son héros André Surprenant et vous lirez également David Bélanger, Roxanne Bouchard, Sylvie-Catherine de Vailly, Michel Jobin, Maureen Martineau, Maryse Rouy et Francine Ruel.

Vaste programme, qui nous permet de voir comment les auteurs jouent avec la contrainte qui leur est donnée et en font quelque chose de complètement différent pour chaque texte. Le lecteur sera bien sûr amené à en préférer certaines plutôt que d’autres selon ses goûts personnels, mais je n’ai été vraiment déçue par aucune.

Le polar québécois continue de prendre de l’envol et de nous prouver que sa communauté est bien vivante et qu’il y en a pour toutes les envies. Vous ne les connaissez pas encore ? Procurez-vous Crimes à la bibliothèque et son grand frère Crimes à la libraire. Vous n’aurez que l’embarras du choix pour vos prochaines lectures !

Sous la direction de Richard Migneault, Crimes à la bibliothèque, Druide, 2015.

Je ne pouvais pas laisser passer l’occasion d’en savoir plus sur le livre; Éric et moi avons donc invité Richard Migneault et deux de ses auteurs à Mission encre noire. Cela a été une heure passionnante en compagnie du directeur du recueil, d’Anna Raymonde Gazaille et de Martin Winckler, où nous avons parlé d’écriture, de comment choisir un sujet, d’inspirations, de polar québécois et de crimes bien sûr. À vos podcasts !

mission encre noire mini

Publicités
Explore posts in the same categories: Entrevues et médias, Polar

Étiquettes : , , , , ,

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

2 commentaires sur “Attention, bibliothèques dangereuses”

  1. Richard Says:

    Merci beaucoup, Morgane ! Ton avis sur le recueil m’est très important.

  2. Éliane Vincent Says:

    Eh bien moi, je fais un mea culpa bien humble parce que je n’ai pas encore acheté le numéro 2 de cette charmante collection. Je le fais tout bientôt, promisjuré, d’abord parce que Richard est mon copain, mais surtout parce que je suis une lectrice de nouvelles boulimique. C’est bien simple, à côté de moi, Céline Galipeau est reléguée au statut d’amateur!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :