Premier arrêt, Saint-Pacôme!

Il faudrait bien que je revienne vraiment de vacances. À défaut d’Adriatique, je dois me remettre dans le bain du travail. C’est moins paradisiaque, mais cela a ses charmes aussi (le répéter souvent pour s’en persuader !).

Pas beaucoup de lectures pendant mes pérégrinations. Je n’avais pas le temps, ni vraiment l’envie, de m’arrêter des heures sur une chaise longue : trop de choses à visiter, de gens avec qui parler, de paysages à admirer. Des vacances comme je les aime, quoi.

Tout de même, deux remarques littéraires ou reliées :

Un : L’idée de ne pas apporter de livres papier, mais de tout placer dans une liseuse est à la base bonne. Mon dos m’a dit merci… la première semaine. Parce que quand l’appareil en question te lâche à peine arrivée à Zagreb alors que tu venais juste de commencer un roman, ça a tendance à fâcher un petit peu. Conclusion : Vive les librairies internationales à l’étranger et le look tortue (je vous jure, vu ma taille, si je tombe avec le sac, je ne me relève pas seule).Six compagnons

Deux : Les six compagnons, ça n’a pas aussi bien vieilli que Le club des cinq. C’est vrai quoi, Tidou et compagnie, elle n’est pas faite en sucre, Mady. Arrêtez de la prendre pour une cruche et de vous exprimer comme si vous aviez des cheveux blancs ! Ah la déception des souvenirs d’enfance.

Mais bon, fini les plages croates, les Pyrénées et la cuisine maternelle, il est temps de se tourner vers l’automne.

Comme d’habitude, celui-ci débute par la remise des prix de Saint-Pacôme qui aura lieu le samedi 3 octobre. Les organisateurs ont travaillé fort cette année et il y a du changement et de l’animation dans l’air.

logo st-PacomeCommençons par les prix. Seront remis, comme chaque année, le Prix de la relève pour le meilleur premier polar, le Prix coup de cœur qui est décerné par le Club de lecteur et, bien sûr, le Prix Saint-Pacôme qui récompense le meilleur polar québécois. Les finalistes de ce dernier sont :

L’affaire Myosotis, Luc Chartrand (Québec-Amérique)

Jeremiah, Hervé Gagnon (Libre expression)

Déni, Anna Raymonde Gazaille (Leméac)

Déjà un beau programme auquel s’ajoute une nouveauté, l’arrivée d’un prix international du roman policier. Celui-ci s’est créé en partenariat avec les Librairies indépendantes du Québec et le jury sera composé de libraires. Vous imaginez bien que je suis ravie puisque ma librairie est membre et que cela me donnera une excuse de plus (si j’en avais besoin) pour me rendre dans le Bas-du-Fleuve.

Les finalistes de ce nouveau prix sont déjà connus. Il s’agit de :

L’effet papillon, Jussi Adler-Olsen (Albin Michel)

Les temps sauvages, Ian Manook (Albin Michel)

Temps glaciaire, Fred Vargas (Flammarion)

Tous les gagnants seront annoncés le 3 octobre pendant le gala et je serai sur place pour vous transmettre tout cela !

Mais Saint-Pacôme, ce ne sera pas seulement la soirée, vous pourrez aussi participer aux activités du samedi après-midi à la bibliothèque Mathilde-Massé.

À partir de 13 h 30, vous pourrez échanger avec Norbert Spehner autour de vos polars préférés. Vous pouvez d’ailleurs envoyer votre liste de cinq titres sur la page Facebook de la Société du roman policier de Saint-Pacôme ou bien par courriel à Michel Hudon (m.hudon51@videotron.ca). Je pressens des discussions animées !

Puis à 14 h 30, venez vérifier vos connaissances littéraires pour un quiz polar. Qui aura la chance de gagner les livres sélectionnés par Norbert Spehner ?

Il y a malheureusement une petite touche triste à cette édition. En effet, on devait également y lancer le premier polar de Jacques Mayer, le président fondateur de la Société du roman policier, qui est décédé il y a quelques jours. Mais je suis sûre que les organisateurs auront à cœur de montrer que 14 ans après qu’il l’a créé, le prix Saint-Pacôme va toujours bien !

Un premier pas vers l’automne qui s’annonce aussi très riche en sorties polars au Québec et en France, ainsi qu’en divers projets dont je vous parlerai bientôt. Tout cela a de quoi me donner envie de me replonger dans le bain, sans bouée et motivée !

Explore posts in the same categories: News

Étiquettes :

You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

2 commentaires sur “Premier arrêt, Saint-Pacôme!”

  1. Éliane Vincent Says:

    Merci Morgane, pour cette mise en bouche si appétissante! Ça nous met la barre haute ici, mais on vous attend les bras ouverts.

    Merci aussi de souligner le décès de notre fondateur. En accord avec la famille, nous offrirons comme prévu à Jacques Mayer le lancement dont il rêvait. Avec beaucoup de candeur, nous osons prétendre qu’il devrait être perché sur un rayon de la bibliothèque pour en profiter, l’œil pétillant et le sourire en coin, comme toujours.

    Dès 13h à la bibliothèque Mathilde-Masssé de Saint-Pacôme. Soyons nombreux.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :