Seul contre tous ou presque

 Je suis encore dans le rattrapage de livres dont j’avais envie de vous parler depuis un moment. Avec Âmes volées, direction l’Irlande du Nord pour y retrouver Jack Lennon, le flic de Stuart Neville. J’avais lu et apprécié le précédent roman, que j’avais d’ailleurs critiqué pour Alibis.

C’est Noël, Jack aimerait bien prendre du temps avec sa fille, l’enfant qu’il a rejoint à la fin de Collusion. Elle n’a plus que lui et les fêtes devraient se passer en famille. Malheureusement, cela ne se déroule jamais simplement quand on est flic.

Ames voléeLorsque le corps d’un malfrat lituanien est découvert, la police se doute bien que cela ne s’arrêtera pas là. Lui et ses proches sont soupçonnés d’être à l’origine d’un trafic de filles de l’Est, amenées directement en Irlande pour se prostituer. Il y aura forcément des répercussions à ce meurtre. Et en effet, Arturas, le frère de la victime promet de se venger et de retrouver la jeune femme responsable. Galya ne sait pas où aller; sans papier, elle est terrifiée par les Lituaniens autant que par les forces de l’ordre. Elle va faire confiance à un protecteur, un homme bien pire que tout ce qu’elle peut imaginer.

Stuart Neville arrive à croiser les intrigues sans nous perdre. La police contre la mafia ne lui suffit pas, il y rajoute un tueur en série, sans que cela soit trop pour le lecteur. On assiste avec effroi à la course de Galya qui se jette tout droit dans la gueule du loup.

La force des personnages m’avait déjà frappée la première fois. Jack Lennon est un flic classique de polar quand on y pense: des problèmes personnels, sans réel appui de ses supérieurs, sans amis véritables. Il a simplement une fille qu’il aime plus que tout, mais qu’il doit protéger, puisqu’elle a vécu un traumatisme grave dans Collusion. Pas une vie ordinaire, quoi! Pourtant, malgré le fait qu’on a déjà lu ça, il lui donne une présence qu’on apprécie. Lennon se pose des questions, essaye d’être un homme à la hauteur de ses responsabilités et se retrouve bloqué parce qu’être flic est la seule chose qu’il sache vraiment faire et que c’est important pour lui. Galya aussi est complexe. Effrayée, loin de chez elle, son instinct de survie prend le dessus et elle va se battre jusqu’au bout.

Encore une fois, Stuart Neville brosse un portrait peu reluisant de l’Irlande du Nord: trafic humain, prostitution, police corrompue aux mains de la mafia et loyalistes en alliance avec des malfrats étrangers: Belfast n’est pas montrée sous son meilleur jour. Peu importe, ce n’est pas pour cela qu’on lit du polar!

Jack Lennon, lorsqu’on lui confie une enquête, va jusqu’au bout pour la mener. La tâche est difficile, puisqu’il s’attaque à un groupe armé organisé en étant conscient que des membres de sa propre équipe sont prêts à le trahir contre rétribution; mais il le fera malgré tout. Et on aime ça!

Stuart Neville, Âmes volées, Rivages, 2013 (Stolen Souls, 2011) traduit de l’anglais par Fabienne Duvigneau.

Explore posts in the same categories: Polar

Étiquettes : , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

3 commentaires sur “Seul contre tous ou presque”

  1. belette2911 Says:

    Bonjour, ça, c’est direct dans la wish-list !! Mais je vais attendre qu’il sorte en poche, cela fera moins mal au portefeuille et ça prend moins de place😉

    • Morgane Says:

      On dirait que les formats poches n’existent pas pour les précédents. Mais il y a toujours la bibliothèque sinon🙂

      • belette2911 Says:

        Heureusement… dommage que pas au format poche😦 ça limite les dépenses et ça tient moins de place dans le sac et les étagères !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :