Bilan avant la fin du monde

Et oui, voici revenu le temps des bilans, voire même du dernier si la fin du monde s’en vient vraiment! Mais, bon, comme j’ai vaguement un doute, je vais tout de même faire mes cadeaux de noël et puis si je me suis trompée, je n’aurai pas le temps de regretter mes achats.

Laissons les Mayas de côté et repassons au sujet du jour: le top 5 de 2012.

Comme chaque année, j’ai fait l’exercice avec mes collègues en librairie. J’avoue que j’ai eu des années où j’ai trouvé cela plus évident. L’impression est un peu la même par contre, je me dis chaque fois que j’aurai pu prendre ce titre-là ou rajouter celui-ci et il y a les livres auxquels je n’ai pas droit puisqu’ils ne sont pas sortis dans l’année. Et puis, mince, un classement, cela reste toujours discutable et propre à chacun au moment où il le fait. Et j’assume totalement. Du polar, mais pas que, un peu de québécois, du Gallmeister par deux fois et voilà le mien!

Bandeau-Morgane 2012

À la trace de Deon Meyer, Seuil

Je me souviens de Martin Michaud, Goélette

Mayonnaise d’Éric Plamondon, Quartanier

Pike de Benjamin Whitmer, Gallmeister

Le sillage de l’oubli de Bruce Machart, Gallmeister

Si je pouvais choisir un titre plus ancien, ce serait clairement La griffe du chien de Don Winslow.

Puisque j’aime bien me comparer, j’ai deux romans en commun avec Norbert Spehner dans La Presse (À la trace et Je me souviens).

Si ça vous tente, vous pouvez aussi aller voir les sélections de mes collègues, pas de polar mais que du bon. C’est ici.

Et vous, un petit top 2012?

Explore posts in the same categories: News, Réflechissons un peu

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

3 commentaires sur “Bilan avant la fin du monde”

  1. Éric Forbes Says:

    Au lieu-dit du noir-étang, Thomas H. Cook, Seuil
    À la trace, Deon Meyer, Seuil
    De bons voisins, Ryan David Jahn, Actes noirs
    Tu es le mal, Roberto Constantini, Presses de la Cité
    Sur le fil du rasoir, Oliver Harris, Seuil

    Avec une mention spéciale au livre de Joel Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Québert, qui, parait-il, n’est pas vraiment un polar.

    • Morgane Says:

      J’en ai lu seulement un sur les 6 (je suis dans le Joel Dicker en ce moment). Par contre, j’en ai certains dans ma bibliothèque, ça me confirme que je devrais les lire🙂

  2. Éliane Vincent Says:

    L’angoisse m’étreint… Avec tout ce qui me reste encore à faire, je n’aurai jamais le temps de lire tous ces bouquins avant la fin du monde!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :