Saint-Pacôme, saveur polar

À cette période, ce n’est pas seulement l’arrivée de l’automne, c’est aussi le temps de prendre l’A20 direction le Bas-Du-Fleuve pour une fin de semaine très polar!

On remettait samedi le prix de Saint-Pacôme, petit village devenu depuis 11 ans la capitale du roman policier. Allez j’avoue, j’ai une énorme tendresse pour l’évènement. Le lieu est magnifique, les gens plus que charmants et les discussions passionnantes. Et en plus, il faisait soleil! Récit d’un week-end polardeux.

To flic or not to flic

Les choses sérieuses commencent dès l’après-midi par la table ronde. Cette année, le thème en était « To flic or not to flic? ». Pour parler du sujet: deux des auteurs finalistes au prix, Richard Ste-Marie et François Gravel, Jean Pettigrew, éditeur chez Alire, un ancien policier, Réjean Joncas et le président d’honneur de cette année, Michel Dumont. À Éliane Vincent, qui animait la discussion de canaliser ces cinq bavards qui avaient tous leur mot à dire. Il semblerait donc que l’auteur de polar se doit d’être cohérent, mais surtout il ne doit pas oublier qu’il fait de la littérature. S’il relatait vraiment le quotidien d’un flic, le roman pourrait vite être d’un ennui… mortel. L’important est que le lecteur doit croire aux personnages.

François Gravel a fait la remarque que tous racontent plus ou moins la même histoire: un ou plusieurs meurtres. Ce qui fait la différence, c’est la voix de l’écrivain. Richard Ste-Marie de son côté nous explique vouloir montrer l’humanité des policiers à travers son héros. Conclusion, le flic actuel n’est pas alcoolique, divorcé et complètement cynique, même si cela reste très présent dans l’imaginaire. Personnellement, je les préfère buveurs de bourbon à buveur d’eau, au moins dans la fiction.

À table!

En soirée avait lieu le gala en lui-même. Passons sur les détails (qui ont leur importance), la salle était très agréable, la déco lui donnant un cachet polar, et le repas était excellent. Il faut bien nourrir le corps en même temps que l’esprit. Nous avons eu droit à une présentation des trois finalistes à travers la voix de Michel Dumont (pour les Français, c’est un acteur québécois bien connu), cela mettait immédiatement dans l’ambiance.

À la fin de la soirée, les résultats tant attendus: le prix Saint-Pacôme récompense Maxime Houde pour son roman L’infortune des bien nantis aux éditions Alire. Il lui faudra faire son discours par Skype puisqu’il n’était pas sur place. Vive la technologie! Richard Ste-Marie a pu, lui, nous annoncer en direct qu’il serait de retour l’an prochain en recevant le prix Coup de coeur pour L’inaveu chez Alire également. Je suis persuadée que l’on reverra aussi François Gravel qui écrivait avec À deux pas de chez elle (chez Québec-Amérique) son premier polar. Son héroïne Chloé Perreault n’a pas dit son dernier mot.

30 romans, ça fait du monde

Côté technique. Le prix Saint-Pacôme est décerné par un jury de trois personnes, dont le gagnant de l’année précédente (il s’agissait de Martin Michaud pour cette édition). Le « coup de coeur » est le résultat des délibérations du cercle de lecture de la bibliothèque de St-Pacôme dont j’ai l’immense plaisir de faire partie. Là encore, vive la vidéoconférence!

Pour en arriver là, il nous aura fallu lire les 30 romans en lice et j’en profite pour faire un retour rapide sur la cuvée 2012. Premier constat, peut-être un peu négatif, pas de grande claque ou de découverte bouleversante. Par contre, pendant positif, beaucoup moins de textes catastrophiques! Il y a bien sûr quelques livres que je n’ai pas finis (par décision entièrement assumée), mais dans l’ensemble, le polar québécois a maintenant ses auteurs, avec leur style et leur ton propre. Le flic québécois n’est plus seulement de Montréal, il s’installe à Québec, mais également en région avec des passages par l’étranger. Les genres aussi se diversifient; enquêtes, thriller, historique, les lecteurs écolos qui veulent lire des locaux n’ont qu’à faire leur choix, il y en a pour tous les goûts!

Selon moi, le roman policier québécois peut tenir sa place fièrement sur les tablettes à côté de ses collègues étrangers. La production se multiplie et le niveau ne cesse de s’améliorer. Cela promet de belles années de lecture à venir.

Et je ne peux tout de même pas finir de parler de St-Pacôme sans quelques remerciements (c’est de voir autant de discours, ça déteint). Alors merci à Éliane pour tout, à Claudette pour l’accueil absolument parfait et au reste du cercle de lecture pour le plaisir de la discussion, on se retrouve l’an prochain!

Explore posts in the same categories: News, Réflechissons un peu

Étiquettes : , , , , , , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

One Comment sur “Saint-Pacôme, saveur polar”

  1. Éliane Vincent Says:

    Chère Morgane, ça a été un plaisir et un honneur t’accueillir encore une fois au village pour notre petite fête du polar. On est tellement fiers de montrer nos beaux atours à la visite!

    Je tiens à dire un immense merci à tous les auteurs et à leurs éditeurs qui soumettent leur oeuvre au jury, qui a une tâche bien difficile. Merci aussi à tous ceux qui ont mis la main à la pâte, les invités de la table ronde, notre président d’honneur (qui a fait un tabac, fort mérité d’ailleurs), le jury mais aussi l’équipe de bénévoles qui travaillent très dur pour que la fête soit digne de la visite!

    Je souligne au passge le volet «nouvelles» qui couronne des auteurs amateurs, junior et senior et qui nous permet de découvrir les talents cachés qui sont peut-être les romanciers vedettes de demain!

    Merci à toi, enfin, chère Morgane, qui a su donner un super cachet 2.0 en twittant le gala en direct! Le Prix Saint-Pacôme nous aura permis de nous faire de nouveaux amis, c’est peut-être ce qu’il a de plus précieux à mes yeux!

    Éliane de Saint-Pac😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :