Quand Tardi s’occupe du tireur

Il est rare que je parle bande dessinée, je ne me sens en général pas les compétences pour le faire. J’en lis, c’est vrai, mais je trouve beaucoup moins bien les mots qu’il faut pour en parler, surtout en ce qui concerne le dessin. Peut-être que le fait de travailler avec des spécialistes BD ajoute encore à mon humilité sur le sujet. Et pourtant, cette fois-ci, je vais m’essayer, l’occasion est trop bonne.

J’aime le dessin de Tardi, je trouve qu’il sert parfaitement à l’ambiance polar, aidé par le noir et blanc bien sûr. Qu’il adapte Léo Malet et son Nestor Burma ou qu’il écrive Adèle Blanc-Sec, il crée un univers qui lui est propre et qu’on reconnaît entre tous. La rencontre avec Jean-Patrick Manchette ne pouvait qu’être réussie, du moins je l’espérais.

Et cela s’est révélait vrai. Quand Tardi adapte La position du tireur couché, cela donne un univers noir et sombre. Je ne saurai pas dire si l’adaptation est parfaite, ma lecture du roman de Manchette remonte à trop loin, mais elle arrive à très bien installer l’ambiance qui m’était restée.

C’est l’histoire d’un tueur à gage qui veut se retirer du jeu et qui se rend compte que cela n’est pas vraiment possible, d’un homme qui croit pouvoir repartir en arrière, d’un coup monté pour le perdre et de magouilles politiques. Une sale affaire, quoi!

Tardi fait alterner des passages avec beaucoup de texte qui lui permettent de mettre en place le récit et des moments de silence et de tension. Les cris et les coups de feu passent d’une case à l’autre pour continuer l’action, un simple Bang vaut mille mots. D’autres cases très noires installent Paris de nuit et le jeu entre la noirceur et la blancheur sur la page place l’ambiance. Le découpage aussi donne beaucoup de rythme à la lecture et donc de là au récit. Tout cela sert parfaitement le texte de Manchette, ses personnages tous un peu tordus. Pas de gentils, juste des méchants, personne pour s’en sortir vraiment.

La dernière image m’a en particulier beaucoup plu, le tueur dans la position du tireur couché et son ombre, le reflet de ce qu’il a été. Et la bande dessinée regorge de cases fortes comme celle-ci.

Tardi nous offre une adaptation réussie du roman de Jean-Patrick Manchette et son dessin appuie l’univers de l’auteur.

Cela s’explique peut-être aussi par le fait que lui et Manchette ont écrit en commun un album qui vient d’ailleurs d’être republié chez Casterman, Griffu. Là encore, une histoire très très noire, pleine de pourris et d’arnaques. L’auteur et le dessinateur travaillent parfaitement ensemble pour une ambiance sombre. On sait que tout cela va mal finir et on prend beaucoup de plaisir à découvrir comment.

Quand deux auteurs aussi grands que cela se retrouvent sur des couvertures d’albums, cela ne peut que me donner envie de parler bande dessinée.

Manchette-Tardi, La position du tireur couché, Futuropolis, 2010.

Manchette-Tardi, Griffu, Casterman, 2010.

Publicités
Explore posts in the same categories: BD

Étiquettes : , , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

4 commentaires sur “Quand Tardi s’occupe du tireur”

  1. Richard Says:

    Bonjour Morgane,
    J’adore les bandes dessinées et surtout celles de Tardi qui illustrent si bien le polar …
    mais pour assouvir cette passion (je lirais un album par jour …), il me faudrait être millionnaire.
    Alors, il faut être très (trop ???) sélectif, malheureusement !
    Et voilà, c’était mon petit moment pessimiste de la décennie … Le prochain en 2021 !!
    Merci !

    • Morgane Says:

      Heureusement qu’il n y a qu’un moment comme ça 🙂 De toute façon, tu n’aurais pas non plus le temps de tout lire! Pas grave, on peut en parler pour en profiter quand même.

  2. dasola Says:

    Bonsoir, on m’a offert les deux adaptations de Manchette par Tardi : « La position… » et « Le petit bleu… » édités à 1 an d’intervalle. J’ai eu une préférence pour le second mais j’apprécie les dessins de Tardi qui est un dessinateur que j’aime beaucoup (voir les Nestor Burma). Il ne me reste plus qu’à lire les romans de Manchette. Bonne soirée.

    • Morgane Says:

      Vous devriez également les apprécier. Et je vous comprends pour Tardi, j’aime énormément ce qu’il fait.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :