Avant le Goncourt, le prix Saint-Pacôme

Il y a quelques jours déjà que le lauréat du prix Saint-Pâcome 2010 a été annoncé mais je n’avais pas encore relayé l’information. Je me rattrape donc.

Les finalistes de cette année étaient André Marois (Sa propre mort), Jacques Savoie (Cinq secondes) et Martin Michaud (Il ne faut pas parler dans l’ascenseur).

C’est Jacques Savoie qui a été choisi avec son roman Cinq secondes publié chez Libre Expression. Je regrette un peu pour Sa propre mort que j’avais beaucoup aimé mais ne connaissant pas les deux autres, difficile de juger. C’est peut-être l’occasion d’aller découvrir Jacques Savoie et de vous en parler plus tard.

Publicités
Explore posts in the same categories: News

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

10 commentaires sur “Avant le Goncourt, le prix Saint-Pacôme”

  1. Richard Says:

    Si « Cinq secondes » est aussi bon que « Sa propre mort » … et bien moi aussi, je veux le lire et découvrir cet auteur !
    Bonne journée !


  2. La lutte a été chaude pour déterminer un gagnant cette année. Consultez la liste des candidats sur le site de la Société du roman policier de Saint-Pacôme, c’est une grande cuvée!

  3. Éric Forbes Says:

    Pas encore lu le Savoie. Le polar québécois ne m’a jamais beaucoup intéressé, mais j’ai tout de même essayé le Martin Michaud. Bien écrit, mais le fait qu’il mélange, au tout début, fantastique et polar m’a fait décroché. J’ai aussi essayé le Sylvain Houde, chez Coups de tête. Les 100 premières m’ont agréablement surpris. C’est lorsque l’auteur c’est mis à faire baiser allègrement ses personnages(dont un ado de 14 ans avec un adulte) que j’ai abandonné. Dommage, s’il avait poursuivi dans la veine polar et mis de côté ses fantasmes, on aurait eu entre les mains un sacré bon polar.
    Pour ce qui est de la grande cuvée pour le prix St-Pacôme, telle qu’annonçée si haut, je ne dirai que ceci: Mmmm!
    Mais, hé! ce n’est que mon avis !


  4. @Éric

    Vous avez eu la même réaction que nous en commençant le Martin Michaud, mais vous auriez dû poursuivre! Il a eu le bon sens de laisser le fantastique à sa place : un thème secondaire qui n’interfère pas dans la résolution de l’énigme. Ça donne un bon polar au bout de la ligne.

    Quant à Sylvain houde, rien à attendre de plus : la maison Coup de tête se complaît dans la provoc gratuite, le gore ultra trash et le sexe inutilement pervers. Faut savoir avant de lire, ou alors on apprend sur le tas, comme moi!

    Et pour la cuvée Saint-Pacôme, je dirais que sur 35 candidats, il y en a au moins une bonne douzaine qui peuvent être placés dans le peloton de tête… c’est ce que j’appelle une bonne année!

    Mais, hé! ce n’est que mon avis!

    • Éric Forbes Says:

      Je vais lire le prochain Michaud, promis ! Pour ce qui est de Coups de tête, on ne m’y prendra plus ! Si je comprends, vous faites parti de l’organisation de St-Pacôme? Comment fait-on pour être sur le jury? C’est sur invitation, j’imagine? J’aimerais bien, un jour, y participer!

    • Richard Says:

      Oui, Éliane, je partage ton enthousiasme pour le polar québécois …

      On lit parfois des romans étrangers de qualité bien inférieure, mais parce que ça vient d’ailleurs …
      Il faut découvrir la qualité de nos auteurs (qui viennent du froid … comme les scandinaves !) et surtout, les faire connaître autour de nous.

      Arrêtons de nous déprécier et n’ayons aucune crainte de présenter les romans policiers d’André Jacques, les thrillers de Patrick Senécal, les polars d’André Marois et les excellents livres de Martin Michaud et Jacques Savoie …

      La littérature québécoise a besoin de ce petit coup de pouce pour se développer …

      Merci Éliane pour ton implication dans St-Pacôme !

  5. Morgane Says:

    Les passions sur le polar québécois se déchainent. J’aime ça. Je dois dire que de mon côté, je n’ai pas encore été vraiment conquise. Je ne pense pas qu’il existe une tradition du genre au Québec, c’est en train de se construire, avec bien sûr ses hauts et ses bas. Mais je suis comme Éric, je ne demande qu’à être convaincue.
    D’ailleurs, je me ferai un plaisir de relayer les informations sur les activités de la société du roman policier de St-Pacôme si vous me les envoyez.
    Et comme Éric (encore), je suis curieuse: de qui est formé le jury pour le prix?

    • Éliane Says:

      Eh bien, voilà que je me fais de nouveaux amis!

      Oui, je fais partie des fondateurs de la Société du roman policier de Saint-Pacôme. Depuis 2002 que nous remettons ce prix de 3000$, je peux dire que Morgane a raison : c’est une tradition qui se bâtit tranquillement. Nous avons ici des auteurs solides : les Sénécal, Côté, Marois, Jacques, Lemieux, Bouthillette, Pelletier, Barcelo, sont en train de prouver que nous pouvons créer un polar québécois spécifique. C’est très stimulant pour nous et nous sommes fiers de pouvoir leur donner une tape dans le dos.

      Le jury est composé du gagnant de l’année précédente et de 2 autres personnalités indépendantes que nous dénichons parmi les amateurs du genre. Cette année, nous avions une avocate de Montréal passionnée de polar et un prof de littérature de l’université du Québec à Rimouski. Le mandat maximum des jurés est de 3 ans, histoire de varier les regards. Pour 2011, le jury est formé, mais je retiens l’offre d’Éric pour une prochaine édition!

      Bien contente de jouer avec vous sur ce blogue, j’essaierai d’y passer souvent…

      • Morgane Says:

        Merci pour l’explication et bien sûr je me dépêche de me mettre sur les rangs pour tout jury ou autre tâche que pourrait donner la société du roman policier à une fan de polar. Continuez de leur donner une tape dans le dos à ces auteurs québécois, on vous soutient à 100%.
        Et j’espère bien vous donner envie de revenir sur ce blog 🙂

  6. Éliane Says:

    @Morgane

    Chouette, une autre candidature! C’est dûment noté ma chère. C’est très important pour moi que le jury se renouvelle régulièrement, ça laisse une chance à différents genres d’écriture de sortir du lot. Je retiens aussi l’offre pour d’autres tâches. Nous sommes bien loin de la grand’ville et une antenne urbaine ne serait pas pour nous déplaire.

    Si vous pouviez m’envoyer un contact courriel, je pourrais vous mettre sur ma liste médias pour les infos de la Société (rares, mais tellement pertinentes!!!) et bien sûr vous contacter au besoin.

    Merci!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :