Soyons verts, lisons les auteurs locaux!

Ah le polar québécois! Tout un débat vraiment. Les lecteurs savent-ils qu’il y a autre chose que Chrystine Brouillet? J’exagère mais pas tant que ça. Il y a ceux qui ne jurent que par lui, peu nombreux il faut l’avouer, et ceux pour qui tout y est mauvais, heureusement pas nombreux non plus. Et puis il y a les autres, dont je fais partie, avides d’en connaître toujours plus et ouverts aux auteurs d’ici.

Alors pour nous, Norbert Spehner a concocté un document intitulé Le roman policier au Québec.

Il y regroupe une cinquantaine de polars écrits par des québécois ou des auteurs vivants ici depuis si longtemps qu’on a oublié qu’ils venaient d’ailleurs. On y retrouve des noms que j’ai déjà eu le plaisir de lire, André Marois, André Jacques ou encore Jean-Jacques Pelletier et puis beaucoup d’autres à découvrir. Par ordre alphabétique, vous aurez droit à un tour d’horizon de ce qui se fait dans la Belle Province de Luc Baranger à Patrick Senécal en passant par Maurice G. Dantec. Et pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus, Norbert Spehner nous fait un bref historique du genre à la fin. De quoi permettre aux lecteurs québécois de reconnaître leurs auteurs et aux autres de faire quelques trouvailles loin de chez eux.

Et si en plus c’est en direct d’Internet, pourquoi ne pas y aller jeter un œil tout de suite: Le roman policier au Québec

Allez, je vous rassure, bien sûr on y trouve Chrystine Brouillet… mais pas que et c’est la diversité qui fait du bien!

Publicités
Explore posts in the same categories: Réflechissons un peu

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

3 commentaires sur “Soyons verts, lisons les auteurs locaux!”

  1. Allie Says:

    Merci pour ce lien! Ça m’intéresse beaucoup!

  2. Richard Says:

    Entièrement en accord, Morgane !!!

    Soyons verts mais aussi soyons fiers !!!
    Nous avons la chance d’avoir une littérature polardienne en plein développement et la qualité de ce qui se publie, ici au Québec, devrait être plus reconnue.

    Merci à monsieur Spehner pour les efforts qu’il déploie à faire découvrir les auteurs de chez nous !!!
    Et comme toi, Morgane, je me fais un plaisir de lire de plus en plus de très bons polars à la sauce québécoise !!!

  3. Éliane Says:

    Ah, ce Norbert, il est précieux! Après 10 ans de Prix Saint-Pacôme, je peux dire que la littérature policière au Québec prend du mieux à chaque publication.

    Nous avons déjà des auteurs de théâtre, des cinéastes, des peintres, des écrivains de calibre international, nous n’avons pas à rougir non plus de nos auteurs de polar. Ils ont développé un ton, une atmosphère qui nous est propre, avec autant de caractère que les islandais et autres nordiques. C’est fascinant d’en observer l’évolution…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :