Explique-moi le polar

Je ne suis pas une lectrice d’essai. Il faut me raconter une histoire sinon je lâche. Dans une librairie ou une bibliothèque, je suis définitivement du côté de la fiction. Mais bon, quand il s’agit d’un essai sur le roman policier, je tente de faire un effort et je me concentre histoire de comprendre les mots difficiles et les phrases à rallonge. La première édition de ce livre avait été publiée en 1997 chez Nathan, il s’agit ici de la deuxième édition.

Yves Reuter commence par faire un historique du genre: d’où il vient, ce qui le définit à travers l’histoire de la littérature. C’est une partie que j’ai trouvé particulièrement intéressante même si j’avais déjà lu des chronologies similaires. Elle replace le polar dans son contexte social et historique, ce qui permet au lecteur de mieux le comprendre. Il va ensuite définir ce qui constitue selon lui les trois grands genres du roman policier: le roman à énigme (Agatha Christie et consorts), le roman noir (Dashiell Hammett, Jim Thompson et beaucoup d’autres) et le roman à suspense (comment ne pas penser à Mary Higgins Clark?). J’ai toujours eu du mal avec les définitions trop strictes mais pourtant elles ouvrent des pistes de réflexion et Yves Reuter attire l’attention sur des éléments que le non-critique n’aurait pas analysé. En tout cas c’était mon cas. Et enfin, il fait le point sur la relation entre roman policier et littérature pour mieux les réunir.

Il est évident selon moi (mais je ne suis pas une spécialiste, donc je garde mon droit à l’erreur) que cette division en trois sous-genres est un peu artificielle même si plus présente dans le passé. La plupart des polars que je lis se jouent des divisions et passent subtilement d’un sous-genre à l’autre, ce dont est parfaitement conscient Yves Reuter. C’est ce qui fait leur force et le plaisir dans notre lecture. Une pincée de noir, un peu d’énigme et bien sûr du suspense, quoi de mieux?

J’ai trouvé cet essai parfois fastidieux à lire, ce qui n’est pas étonnant puisqu’il s’adresse à un lectorat universitaire (des études mais pas en littérature de mon côté) et je regrette parfois l’utilisation de définitions littéraires même pas présentes dans mon Robert (vous voyez, je suis modeste, je montre mon ignorance). Ils auraient pu enrichir mon vocabulaire si seulement je les avais tous retenus! Je suis moqueuse mais ce livre m’a clairement fourni quelques outils pour mieux analyser mes lectures. Il m’a montré une certaine vue universitaire du genre me permettant peut-être d’arriver à le défendre un peu mieux face à certains préjugés et autres idées reçues que l’on entend souvent.

Mais surtout, le livre de Yves Reuter m’a donné une formidable bibliographie de polars que je n’ai pas lus et que je devrais lire (j’ai préféré retenir ces informations-là!) et cela devrait me prendre un certain temps! Donc fini les essais, retour pour moi à la fiction … noire bien sûr.

Yves Reuter, Le roman policier, Armand Colin, 2009 (2ème éd.).

Publicités
Explore posts in the same categories: Réflechissons un peu

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

7 commentaires sur “Explique-moi le polar”

  1. cynic63 Says:

    Bonjour,
    Reuter est un très bon analyste du genre romanesque, en général (quelques ouvrages sur l’analyse du récit).
    Je suis d’accord avec toi sur plusieurs points: les « étiquettes » sont moins claires aujourd’hui et on lit souvent des ouvrages contemporains qui traversent la classification classique.
    Et, enfin, les outils doivent être pris comme tels: ne surtout pas se gâcher le plaisir ou l’émotion face à une livre avec eux…

  2. Jean-Marc Says:

    Je ne connais pas ce bouquin, mais je conseillerai volontier deux ouvrages totalement différents, pour ne pas dire opposés !

    La Bible, à savoir le Dictionnaire des Littératures Policières de Claude Mesplède (presque 2000 pages pour tout savoir sur les auteurs, ls personnages, les thématiques, les histiures, les pays …)

    Une brève histoire du roman noir, de Jean-Bernard Pouy, aussi subjective, partielle et partiale que le précédent est « objectif » et complet. Et en plus pour l’écriture, c’est du Pouy !

  3. Richard Says:

    Bonjour Morgane,
    Totalement en accord avec Jean-Marc mais je sais que tu connais déjà ces deux références.

    Pour ma part, j’aime beaucoup les étiquettes … Elles permettent la discussion, les échanges, les opinions divergentes, bref le plaisir de parler de nos lectures et de transcender l’histoire pour en faire un dialogue littéraire, « un plaisir de dire » après « un plaisir de lire ».

    J’ai beaucoup aimé ton carnet d’aujourd’hui. Beaucoup d’esprit et de finesse, un peu d’ironie et une bonne dose de réflexion; tout cela dans un climat d’intimité où tu te laisses découvrir, comme lectrice et comme personne.

    Merci beaucoup pour ce joli moment !!!

    • Morgane Says:

      @ Richard: Merci des compliments, je rougis jusqu’aux oreilles. Je fais de mon mieux. Je suis d’accord avec toi pour dire que les étiquettes aident le dialogue. Il est plus facile d’échanger en sachant qu’on parle de la même chose. Cela permet d’ailleurs sûrement aux auteurs de mieux les connaître pour s’en jouer.

      @ Jean-Marc: merci pour les conseils. Effectivement, ce sont deux références. Le Jean-Bernard Pouy est un plaisir à lire. Pour le dictionnaire, on y revient toujours en s’arrêtant sur trois articles avant de parvenir à celui que l’on cherchait à la base. Ça agrandit une culture polar, ça!

  4. jeanjean Says:

    salut,
    bon alors j’y vais de mon p’tit conseil : ça s’appelle « Badlands », de John Williams, une sorte de road-movie littéraire aux Etats-Unis aux débuts des années 90. On croise Elmore Leonard, Tony Hillerman, James Lee Burke et beaucoup d’autres. Magnifique !

    • Morgane Says:

      Merci pour le conseil. Je suis allée lire la critique sur ton blog (pour ceux qui voudraient la lire, c’est ici) et ça a l’air vraiment passionnant. Je crois que je vais me laisser tenter.

  5. jozzy-online Says:

    beaucoup appris


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :