Un grand prix sans F1

Tout le monde n’est pas tenu en haleine par le prix Goncourt ou le Médicis. Il y a en a parmi nous plus intéressés par les prix polar. Il s’agit cette fois-ci du Grand prix de littérature policière. Il va cette année à Hervé Le Corre pour Les coeurs déchiquetés aux éditions Rivages.

Et voilà, un livre de plus à lire puisque ce n’est pas encore fait dans mon cas. Cela ne s’arrête vraiment jamais.

Publicités
Explore posts in the same categories: News

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

4 commentaires sur “Un grand prix sans F1”

  1. Éric Says:

    Le grand prix pour le polar étranger a été remis à Ken Bruen pour: La main droite du diable. Prix amplement mérité. Pour ce qui est du Le Corre, je n’ai pas vraiment accroché.

    • Morgane Says:

      Merci pour l’info. Je ne suis pas une fan de Ken Bruen, je n’ai jamais réussi à rentrer dedans. Ce qui n’empêche pas que je sache reconnaître leur qualité, donc oui, il mérite le prix.


  2. Je suis en cours de Vendetta et je devrais moi aussi attaquer les coeurs déchiquetés dans la foulée car il est retenu dans la sélection polar sncf.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :