Les têtes bougent, le polar reste

Il y a des éditeurs qui sont leur collection. On peut penser à François Guérif chez Rivages par exemple qui y a amené James Ellroy ou encore Westlake et l’a façonnée à son image. Mais il y a aussi Robert Pépin au Seuil policiers, éditeur de Michael Connelly et Deon Meyer pour ne citer qu’eux.
Logo Seuil PoliciersOn apprend pourtant sur Livres Hebdo qu’il quitte le Seuil pour créer sa propre collection chez Calmann-Lévy, « Robert Pépin présente » en janvier 2010. Cela provoque une certaine curiosité. Que va devenir la collection Seuil Policier, mêmes auteurs ou complet revirement ? Et cette nouvelle collection, que va-t-elle nous proposer?
Un peu de suspense dans le monde de l’édition.

Publicités
Explore posts in the same categories: News

Étiquettes : ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

One Comment sur “Les têtes bougent, le polar reste”

  1. Éric Says:

    Espérons qu’il aura plus de succès que Patrick Raynal chez Fayard.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :