Un shérif à Nottingham?

J’avais déjà lu du John Harvey, dans sa série mettant en scène l’inspecteur principal à la retraite Franck Elder. Je ne sais pas pourquoi, à l’époque je n’avais pas été emballée. J’avais trouvé l’idée de l’enquête passée qui revient le hanter un peu facile, surtout quand cela revenait dans plusieurs romans.
Malgré tout, je lisais de temps en temps d’excellentes critiques de l’auteur. Comme je peux me tromper (enfin parfois), j’ai décidé de lui donner une nouvelle chance et de faire confiance à mes critiques habituels. Je me suis cette fois tournée vers ses premiers romans avec Charlie Resnick comme héros et en anglais pour mieux goûter le langage et le style.
Il faut savoir admettre quand on s’est trompé, alors voilà, j’en suis capable aussi. Je le dis haut et fort, du moins à l’écran, John Harvey fait de l’excellent polar et je ne l’avais pas compris.wastedyears
Wasted Years débute par une série de braquages qui rappellent à l’inspecteur Resnick une autre enquête dix ans plus tôt qui avait failli très mal finir pour lui. Sa vie a changé depuis et il va lui falloir affronter ses démons pour comprendre qui tire vraiment les ficelles.
Harvey fait du policier procédural (si l’on peut dire comme ça) dans le pur style Ed McBain. On suit l’enquête policière, le fonctionnement de la brigade criminelle, la vie au quotidien de ses enquêteurs. Sauf que là, ce n’est pas les buildings New-Yorkais qui nous entourent mais les petites maisons anglaises de Nottingham, dans le centre de l’Angleterre. Et il ne semble pas faire bon vivre dans ce coin-là.
C’est peut-être cela qui m’a plu, les noms des lieux égrenés au fil du texte qui sentent clairement l’Angleterre pluvieuse des Midlands, ses pubs sympathiques, son accent pas toujours compréhensible, des villes comme Old Basford ou Loughborough où j’ai atterri il y a longtemps le temps d’une année universitaire. Il y avait là un air de déjà vu.
Mais c’est surtout les personnages que l’on suit avec en particulier Charlie Resnick, le flic d’origine polonaise divorcé, ses chats, ses costumes froissés, et ses sandwichs en tous genres, près à revenir sur son passé pour mieux comprendre ce qui lui avait échappé à l’époque.
Et puis c’est l’écriture aussi, le balancement entre deux époques, 1969 pour la première enquête et 1992; entre un Resnick plus jeune, marié et pas encore totalement cynique et celui de maintenant. Le changement de point de vue d’un chapitre à l’autre donne le rythme du récit, du flic au truand en passant par le témoin. Ce n’est pas seulement une enquête froide qui doit être dénouée mais des vies humaines qui sont en jeu, celles des flics et des habitants qu’ils sont chargés de protéger.
Je repartirai probablement sur les traces de Charlie Resnick, j’ai trop aimé la rencontre pour en rester là.

John Harvey, Wasted Years, Arrow Books, 1993. (Les années perdues, Rivages)

Publicités
Explore posts in the same categories: Polar

Étiquettes : , ,

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

7 commentaires sur “Un shérif à Nottingham?”

  1. Éric Says:

    Harvey est un grand, un très grand ! Dans la série des Resnick, Proie facile est un chef d’oeuvre.


  2. Je me suis décidé à attaquer la série des Resnick dans l’ordre cette année. Quand je ne sais pas quoi lire, je prends le suivant. Car je sais que c’est du bon boulot, avec des « héros » humains. Alors, oui, Harvey est un grand. A conseiller sans modération

  3. Morgane Says:

    Je vais regarder Proie facile. En même temps, peut-être que je devrais faire comme Pierre et commencer du début, des soirées agréables en perspective!

  4. Jean-Marc Says:

    Chouette le fanclub d’Harvey s’étoffe.
    C’est effectivement mieux de les lire dans l’ordre, mais ce n’est pas strictement indispensable, sauf pour suivre, livre après livre, l’évolution de la vie sentimentale des personnages.
    Côté intrigues par contre, ils sont tous indépendants.

  5. jeanjean Says:

    re-chouette,
    content de voir que Harvey gagne de nouveaux lecteurs. Une valeur sûre, comme on dit.

    • Morgane Says:

      Et d’autres lecteurs encore j’espère, car un (ou une) libraire qui aime est un libraire qui partage, voire en remets une couche sur le conseil 🙂

  6. cynic63 Says:

    J’ai beaucoup aimé « Traquer les ombres » qui est le premier, on espère, d’une nouvelle série. Et c’était le premier que je lisais de cet auteur…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :