Hot Texas

Même si mes vacances étaient plus marche autour du volcan que farniente au bord de la plage, j’avais tout de même glissé quelques livres de poche dans mon sac à dos, on ne se refait pas.
J’avais déjà lu Sur la ligne noire et les marécages de Joe R. Lansdale et j’avais aimé le ton, la noirceur et en même temps l’humanité de ses personnages. Les sujets étaient plus graves, traitant de la relation entre les noirs et les blancs dans les États-Unis des années 30 et 60, de l’opposition au Ku Klux Klan et de l’évolution des mentalités.
J’avais envie d’essayer un autre de ses romans, et donc, Bad Chili avait rejoint La femme en vert dans mes bagages. Je ne connaissais pas encore Hap Collins et Leonard Pine, mais l’erreur est réparée et le plaisir de la rencontre immense. C’est tellement bon que lorsque je l’ai fini, je me suis offert Mucho Mojo en version originale juste pour vérifier si ça pouvait être encore meilleur en anglais.
Hap Collins est blanc et vit de petits boulots au Texas. Son meilleur ami, Leonard, est noir, homosexuel et avec une légère tendance à frapper avant de discuter. A eux deux, ils attirent assez d’ennuis pour s’occuper largement les longs étés caniculaires. Et ils aiment ça.
Mucho MojoL’écriture est à mourir de rire, c’est vulgaire à souhait et bourré d’expressions savoureuses. Le genre de livre dont on doit lire des passages à son voisin à voix haute, juste pour qu’il voit à quel point c’est bon et qu’il comprenne pourquoi on se bidonne depuis cinq minutes et d’ailleurs, tu veux pas que je te lise à voix haute tant qu’on y est? parce que c’est vraiment très très bon.
Dans Mucho Mojo, Leonard hérite de la maison de son oncle. Il décide de la retaper avec l’aide de Hap mais va être plutôt surpris en découvrant le squelette d’un enfant dans un coffre. Qui était donc vraiment l’oncle Chester? Les deux amis vont bien sûr fouiller un peu pour le découvrir. Ils ne sont peut-être pas enquêteurs mais ils ont le chic pour mettre les pieds là où il ne faut pas. Ils vont aussi prendre cinq minutes pour brûler la maison de leur voisin vendeur de drogue, c’est vrai quoi, ça faisait moche dans le paysage!
Bad ChiliLe début de Bad Chili vaut à lui seul la lecture. Hap Collins poursuivi par un écureuil enragé.  C’est l’homme qui va gagner mais il s’en faut de peu et cela nécessite l’aide de Leonard et d’une voiture. Allez, je ne résiste pas: « Si vous n’avez jamais vu un écureuil en colère, vous n’avez pas vu grand-chose, et vous n’avez rien entendu non plus – car le vacarme qu’il fait, ça ne s’oublie pas. C’est suffisamment aigu et strident pour vous retourner le slip dans la raie du cul. » Obligé de rester à l’hôpital pour cause d’assurance minable, il se dépêche de ressortir lorsque Leonard disparaît et qu’on l’accuse de meurtre. S’ensuivront quelques bagarres, la découverte d’un réseau de cassettes vidéo pas jolies jolies, et une rencontre avec le roi du chili.
Ça faisait longtemps que je n’avais pas ri avec un polar et quand c’est fait avec autant de talent, ça donne une lecture vraiment jouissive. Enjoy!

Joe R. Lansdale, Bad Chili, Gallimard, 2002 (Bad Chili, 1997) traduit de l’américain par Bernard Blanc.
Joe R. Lansdale, Mucho Mojo, Phoenix, 1996.  (titre en français: L’arbre à bouteilles)

Publicités
Explore posts in the same categories: Polar

Étiquettes :

You can comment below, or link to this permanent URL from your own site.

One Comment sur “Hot Texas”


  1. Je suis un inconditionnel de cette série, la plus jubilatoirement grossière du polar.
    Ca fait longtemps qu’on n’a a pas eu un nouveau tient !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :